Comment l’ex aide de camp de Simone Gbagbo – Séka Anselme Yapo s’est fait prendre

Publié le par patricknguessan

Parti de Lomé ou d’Accra en transit à Abidjan et en partance pour Conakry sa destination finale, le Commandant Séka seka.jpgSéka Anselme Yapo ex aide de camp de Simone Gbagbo, a été mis aux arrêts par la DST ivoirienne aux environs de 16h GMT ce samedi à l’aéroport Felix Houphouët Boigny d’Abidjan-Côte-d’Ivoire.
Séka Séka Anselme avait 10.000 dollars en cash sur lui lors de son arrestation et avait gardé la barbe. Il voyageait avec un passeport Angolais et avait été signalé depuis l’escale d’Accra. Le général Coulibaly, PCA d’AERIA a personnellemnt supervisé l’arrestation. Menotté et mis en slip, Séka Séka Anselme fut interrogé avant d’être mis en lieu sur. Il ressort de nos informations que plusieurs faits lui sont reprochés. Ces faits sont en rapport avec des exactions et assassinats durant la récente crise postélectorale, mais sont aussi liés aux assassinats du général Guéi Robert et du comédien Camra H, ainsi que beaucoup d’autres faits en rapport avec les escadrons de la mort. Selon notre source, Séka Séka Anselme s’était rendu en personne en septembre 2002 au domicile du couple Ouattara, après le coup-d’etat manqué qui se muera par la suite en rébellion armée coupant la Côte-d’Ivoire en Nord et Sud. Le Commandant Séka Anselme Yapo avait durant cette visite, donné l’ordre d’exécuter le lieutenant Dosso affecté à l’époque à la sécurité du leader du RDR. Le lieutenant Dosso aurait été exécuté sous les yeux du couple Ouattara, avant leur refuge au domicile voisinant de l’Ambassadeur d’Allemagne.

Connectionivoirienne.net

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article