Côte d'Ivoire/Le Premier ministre installe les autorités militaires de Man

Publié le par patricknguessan

guillaume-soro-m.jpgLe Premier ministre, Guillaume Soro, a procédé, lundi à Man, à l’installation dans leurs fonctions des autorités militaires et paramilitaires de la région des 18 Montagnes, dans le cadre de la réunification de la Côte d’Ivoire après une dizaine d’années de crise.

Le capitaine Camara Kinaya, commandant de la compagnie de gendarmerie de Man, le capitaine Lanzéni Coulibaly, commandant de l’escadron de gendarmerie de Danané, le lieutenant Diarassouba Bêh, chef d’escadron de Man, le commissaire principal Christian N’dri Norbert, nouveau préfet de la police de Man, le lieutenant colonel Adja Aby Jean Claude, directeur régional des douanes, et le directeur régional des eaux et forêts, le lieutenant colonel Kouamé Bi Irié, ont été présentés aux populations par le chef du gouvernement ivoirien et ministre de la Défense qui les a exhortés à rester constamment au service de ceux qu’ils sont venus servir.

"Nous n’avons plus deux armées. Nous avons une armée réunifiée. Je me réjouis que les ex-forces armées des Forces nouvelles et les forces de défense et de sécurité, à l’unisson, travaillent main dans la main dans l’armée réunifiée de Côte d’Ivoire. C’est quelque chose d’extrêmement important parce l’armée, c’est l’un des piliers de l’Etat. Je suis donc venu avec eux pour vous les confier", a dit Guillaume Soro.

Heureux de poser les derniers jalons de la réunification du pays, le Premier ministre a invité les exilés politiques à retourner sur la terre natale.

"Je voudrais, à partir de Man, lancer un appel aux jeunes qui sont encore en exil, aux Ivoiriens qui sont en exil au Libéria, au Ghana, au Togo. Revenez dans votre pays. Ce n’est pas la peine de rester là-bas et de vivre dans la misère. Revenez dans votre pays qui vous offre une possibilité de réinsertion. Votre pays vous offre la liberté et la démocratie. Je ne comprends pas pourquoi des gens qu’on ne connaît même pas, se disent menacés et vont en exil", a souligné M. Soro.

Il a également invité les chefs de villages et chefs de canton à veiller à sensibiliser les jeunes pour leur éviter des destins de miliciens.

Selon lui, être milicien ne saurait être une ambition noble pour des jeunes qui devraient s’atteler à s’offrir des métiers à même de répondre aux attentes de leurs géniteurs.

"Parlez à vos enfants, à vos fils et à vos filles. C’est terminé, nous sommes en 2011, c’est la démocratie. Que personne ne rêve ! Le monde a évolué, on ne pourra plus revenir à ce passé, fait de violence. La Côte d’Ivoire ira de l’avant. Que ceux qui veulent être président, aillent aux élections. Les Nations Unies sont là, la communauté internationale est là, tous les amis de la Côte d’Ivoire sont là. Arrêtons donc de rêver et construisons notre pays", s’est adressé à la population le secrétaire général des ex-Forces nouvelles (FN).

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article