Voici quelques Chefs d’Etats reçus en pompe à l’Elysée puis lâcher par Paris

Publié le par patricknguessan

bongo.jpgMouammar Kadhafi était reçu en grande pompe à Paris en décembre 2007

Mouammar Kadhafi était reçu avec faste par Nicolas Sarkozy en Décembre 2007.Balade sur les champs Elysées en Limousine. Tente bédouine installée à son intention dans le parc de l'Hôtel Marigny. Partie de chasse à Versailles. De nombreuses promesses d'achats du guide libyen notamment sur les avions Rafales avaient revis les dirigeants français. Après avoir refusé d'acheter les avions français il est devenu la bête noire de Paris surtout qu'il avait été reçu avec faste pour rien. En 2011 il était tué par les rebelles libyens grâce au soutien militaire et logistique de cette même France.

22 Septembre 1978, Jean Bedel Bokassa président centrafricain était reçu avec faste par le président Giscard. Bokassa recevait chaque année le président français chez lui. Il avait même fait construire pour lui une chambre contiguë à la sienne. Lui avait offert beaucoup de diamants. Des années plus tard la France lançait l'opération Barracuda et installait David Dacko.

El Hadj Omar Bongo Odimba président du Gabon. À chacune de ses visites à Paris toute la classe politique française faisait la courbette pour être reçu dans sa suite au Ritz. Il désignait même certains ministres du gouvernement français. Il régnait en monarque sur la Gabon avec la bienveillance de la France. Il possédait de nombreuses châteaux et comptes bancaires dans ce pays. Une plainte contre lui pour biens mal acquis était déposée contre lui en France par une ONG. Nicolas Sarkozy n'avait rien fait pour empêcher cela et au contraire utilisait cela comme moyen de chantage contre lui. Gravement malade en 2009, il a préféré aller se faire soigner en Espagne plutôt qu'en France. C'est dans ce pays qu'il est mort. À méditer


Le président tunisien Ben Ali. Plus de 20 ans de règne d'une main de fer. Il permettait aux ministres français en vacances en Tunisie de dormir dans ses somptueuses résidences. Il mettait à leur disposition ses avions privées. À sa chute en 2010, cette même France a refusé de lui accorder l'exil. Il vit en Arabie Saoudite depuis sa chute.



Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article