Usa/ Obama admet qu’il ne serait pas favori

Publié le par patricknguessan

Barack-Obama-Capitol.jpgLe président américain Barack Obama, a dit admettre l’idée qu’il ne serait pas le favori lors de la présidentielle de 2012, à laquelle il compte briguer un second mandat de quatre ans à la tête des Etats-Unis, assurant qu’il était cependant résolu à battre campagne comme champion de la classe moyenne du pays, au cours d’un entretien accordé à Yahoo.com et à la chaîne ABC. Interrogé sur un sondage indiquant que 55% des Américains étaient convaincus qu’il postulera à un autre mandat présidentiel, M. Obama a fait savoir qu’il acceptait "tout à fait" l’idée de ne pas être favori, "étant donné l’économie" languissante du marché de l’emploi aux Etats-Unis. II a souligné que la croissance économique était encore loin de reprendre un rythme qui permettrait au pays de récupérer les plus de huit millions de postes perdus du fait de la récession de 2007-2009 qui a secoué le planète, notamment les Etats-Unis.  M. Obama a assuré que la campagne pour la présidentielle de son camp ne sera pas accée seulement que sur son bilan."Ca n’est pas grave. Je suis habitué à ne pas être le favori", a-t-il poursuivi.  "En fin de compte, il s’agira de savoir qui a une vision pour l’avenir afin d’aider les familles de la classe moyenne et de reconquérir le rêve américain", a-t-il ajouté.  Le taux de chômage aux Etats-Unis est estimé à 9,1% de la population active, un taux jugé encore très élevé. Des récents sondages indiquent qu’une grande partie des Américains sont mécontents de la façon dont l’administration Obama gère l’économie du pays.

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article