Union Africaine – La désillusion de Jean Ping

Publié le par patricknguessan

UA_PingZuma_0_0.jpgUne situation de blocage inédite: ni Jean Ping ni Nkosazana Dlamini-Zuma ne prendra la tête de la commission de l’Union Africaine

C’était l’un des enjeux du sommet de l’Union Africaine ce week-end à Addis Abeba: l’élection du président de la commission de l’Union Africaine. Jean Ping était candidat à sa propre succession, mais devait faire face à une concurrente de poids en la personne de Nkosazana Dlamini Zuma, ancienne ministre des affaires étrangères sud-africaine (et actuelle ministre de l’intérieur), qui était candidate au poste. Le camp sud-africain affichait une confiance qui avait surpris les observateurs.

Lors du premier tour de scrutin, Jean Ping a obtenu 28 voix et Nkosazana Dlamini-Zuma 25. Lors du second, Jean Ping n’avait plus qu’une voix d’avance: 27 voix contre 26. Lors du troisième tour, Jean Ping obtenait 29 voix contre 24. Conformément au règlement, Nkosazana Dlamini-Zuma se retirait pour laisser Jean Ping seul en piste. Mais surprise, le diplomate gabonais ne parvenait pas à obtenir les deux tiers des voix requises puisqu’il n’en obtenait que 32 au quatrième tour, insuffisant pour être réélu!

« Aucun des deux candidats ne s’est imposé, les prochaines élections auront lieu en juin  » a déclaré le président zambien Michael Sata. Le président togolais Faure Gnassingbé a aussi confirmé qu’aucun des deux candidats ne s’était imposé. C’est le kenyan Erastus Mwencha, vice président de la commission de l’Union Africaine, qui assurera la présidence jusqu’au mois de juin prochain.

Source: grioo.com

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article