suite et fin de la déclaration de Blé Goudé

Publié le par patricknguessan

NOTRE POSITION
- Considérant que la commission électorale sous sa forme actuelle est sous contrôle total du pouvoir et ne saurait garantir un scrutin juste, libre et transparent
- Considérant que les hommes pro Ouattara en armes continuent toujours les exactions par des expéditions punitives contre certains ivoiriens considérés comme des pros GBAGBO Nous exigeons,
- Une nouvelle composition de la commission électorale afin de la rendre véritablement indépendante
- La dépolitisation de la commission électorale afin que celle-ci n’abandonne pas sur le quai sa véritable mission
- Le retour dans les commissariats et brigades des policiers et gendarmes sur toute l’étendue du territoire national
- Le désarmement effectif des FRCI afin de restaurer l’autorité de l’Etat et enrayer la loi du plus fort
- La restitution des domiciles des cadres pro Gbagbo illégalement occupés par des hommes en armes • Le report des élections législatives afin de créer les conditions qui les rendent justes, libres, transparentes et ouvertes à tous Demandons par la présente déclaration
- A la communauté nationale et internationale d’interpeler le pouvoir Ouattara aux fins de créer un climat démocratique qui puisse garantir la tenue d’élections législatives libres, justes, transparentes et ouvertes à tous.
- A l’opposition de tirer les leçons de la présidentielle d’octobre 2010 qui s’est soldée par la séquestration et la mort de beaucoup d’ivoiriens. Plus de 200 000 réfugiés vivent aujourd’hui dans des conditions de précarité indescriptible dans différents pays. C’est pourquoi nous devons nous garder d’accompagner le pouvoir Ouattara à des élections législatives truquées et gagnées d’avance. Le faisant nous éviterons aux ivoiriens restés au pays dont certains vivent encore cachés de venir grossir le nombre déjà considérable et inquiétant de réfugiés.

Que Dieu bénisse la COTE D’IVOIRE
Charles Blé Goudé
Exilé politique

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article