Sommet de l’UA / Alassane Ouattara à Addis-Abeba : "C’est une opportunité pour parler de la situation de notre Union "

Publié le par patricknguessan

En provenance de la France où il a effectué une visite d’Etat de trois jours, le président de la République, Alassane Ouattara, est arrivé à Addis-Abeba pour prendre part à la 18e réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine. Après les honneurs militaires, le chef de l’Etat a regagné le salon présidentiel de l’Aéroport international d’Addis-Abeba, où il a répondu aux questions des journalistes. Il a d’abord livré son sentiment sur sa participation au sommet de l’Union africaine : « Je viens d’arriver pour le sommet de notre Union. C’est une opportunité de rencontrer mes homologues chefs d’Etat pour parler de la situation de notre Union ; mais, également, d’avoir des contacts bilatéraux avec de nombreux pays pour voir un peu comment évolue la coopération entre nos différents Etats (…). De grandes décisions sont attendues puisque nous devons procéder à la désignation du président de la Commission». Le président de la République a ensuite fait le bilan de la visite d’Etat de trois jours qu’il vient d’effectuer en France : « Cette visite était splendide. Nous avons été reçus avec tant de chaleur. Les liens entre la Côte d’Ivoire et la France sont des liens historiques et d’amitié. C’est un pays avec lequel nous avons une coopération renforcée ». Le chef de l’Etat n’a pas manqué de relever la qualité des personnalités avec lesquelles il a eu des entretiens de haut niveau : « Nous avons eu de nombreux entretiens avec les autorités politiques. D’abord, le président de la République française, Nicolas Sarkozy, le Premier ministre, François Fillon, le président de l’Assemblée nationale et le maire de Paris. Mais, également, avec le Mouvement des entreprises de France (Medef), car il était important de rencontrer les opérateurs économiques qui investissent en Côte d’Ivoire. Ils reviennent nombreux et nous nous en réjouissons ». Dans l’après-midi, le chef de l’Etat a pris part à l’inauguration du nouveau centre de conférence de l’Union africaine. Cette cérémonie riche en couleurs a été articulée autour de deux temps forts. Tout d’abord, les allocutions, dont celle du président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping. Il a relevé que l’idée de la construction d’un centre de conférence était chère aux Etats membres.

Ouattara assiste à un mini-sommet de la Cedeao

Le président Alassane Ouattara a ensuite rendu hommage à Alpha Oumar Konaré, ancien président de la Commission, qui s’est battu pour que cette idée devienne une réalité. Il a conclu en relevant que le défi pour construire cet édifice a été de trouver les fonds. Cela a été possible grâce à la Chine qui a décidé de construire le centre et de l’offrir à l’Afrique. Le deuxième intervenant a été le Premier ministre éthiopien, Meles Zénawi, qui a remercié le gouvernement et le peuple chinois pour leur apport dans la consolidation de l’unité africaine, avant d’exhorter les Etats africains à faire bon usage de cette belle œuvre architecturale. Le président de la Conférence consultative politique de la République populaire de Chine a, pour sa part, souligné la volonté de son pays de coopérer pleinement avec le continent africain. Le président en exercice de l’Union africaine, SEM. Théodore Obiang N’Guema, a clos la série des interventions. Il a insisté sur le fait que cette œuvre était le fruit de la coopération Sud-sud, donc une victoire morale de l’Afrique qui sait pouvoir compter sur le soutien sans condition, de son ami chinois. Puis, ce fut la remise des clefs du nouveau Centre de conférence de l’Union africaine aux chefs d’Etat de cette organisation par le président de la Conférence consultative politique de la République populaire de Chine. Une photo de famille des chefs d’Etat a mis fin à la cérémonie qui a enregistré de nombreux participants. A l’issue de la cérémonie d’ouverture, le président de la République, Alassane Ouattara, a participé à une réunion des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao.
Patrick N’guessan
Source : présidence de la RépubliqueArrivee_PR_Addis--14-.JPG

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article