Sidiki Konaté, ex- porte parole des forces nouvelles « Nous avons mené la lutte armée pour le Rdr »

Publié le par patricknguessan

Elu député de la circonscription électorale de Man, comme plusieurs cadres des forces nouvelles , sous le parrainage  du Rassemblement des républicains (RDR), parti du président ivoirien Alassane Ouattara, Sidiki Konaté, ex-porte-parole de l’ancienne rébellion des Forces nouvelles (FN) qui a contrôlé de 2002 à 2011 la moitié nord du pays, explique les raisons du "retour dans la grande famille" du RDR. Un acte "naturel", mais aussi un choix "de cœur" pour lui et ses camarades des FN, dit-il dans un entretien accordé à Alerte-info.net. Nous vous proposons de larges extraits de cette interview. «En tout cas, pour beaucoup d’entre nous, c’est un acte naturel. On va toujours là où on se sent bien, là où est notre cœur. Le Rdr et les Forces nouvelles avaient le même idéal, à savoir l’avènement d’une nouvelle Côte d’Ivoire. Le Rdr ne pouvant pas faire de lutte armée, nous avons, à notre niveau, mené ce combat. Aujourd’hui, la lutte armée est finie, nous qui voulons faire de la politique, nous sommes venus faire de la politique là où nous nous sentons le mieux : au RDR », a expliqué l’ancien porte-parole des forces nouvelles qui est devenu membre du rassemblement des républicains. Pour lui c’est « un  retour dans la grande famille». Puisque selon lui, plusieurs éléments des forces nouvelles étaient membres du Rdr. A l’en croire leur retour à « la case verte » a été célébré avec faste. « Vous n’avez pas vu la grande cérémonie (à l’honneur des FN) au cours de laquelle nous avons été ovationnés et félicités ? Nous avons été bien accueillis et on peut dire que c’est le retour dans la grande famille», précise-t-il. En tant que ministre de l’Artisanat et des Pme, Sidiki Konaté  a fait savoir qu’il y a  5.000 Pme en Côte d’Ivoire qui emploient près de 25% de la population active. « La place des Pme dans le retour de la croissance dans notre pays est donc indéniable. Très bientôt, nous allons faire appliquer des mesures pour redynamiser le secteur des Pme, notamment la mise en place d’un nouveau code d’investissement, la création de brigades de sécurité pour enrayer l’insécurité, l’allègement du système fiscal etc. D’ici le mois de juin, l’environnement des affaires en Côte d’Ivoire aura nettement évolué. Les investisseurs pourront donc créer leurs entreprises en toute quiétude en Côte d’Ivoire », souligne le ministre de l'Artisanat et de la Promotion des Pme,. N’est-ce pas faire preuve de trop d’optimisme, vu que la Côte d’Ivoire figure parmi les 20 derniers pays dans le dernier classement de Doing Business ?

« Non, justement, parce que les classements concernent chaque fois, les années antérieures. Celui qui est présenté cette année a été élaboré en 2010 ou 2011. Mais, je vous donne rendez-vous en 2013 et vous verrez que le classement sera en décalage profond avec les différents rapports des années antérieures, car dans une perspective proche, nous devons être un pays émergeant », prévoit M. Konaté.

Patrick N’GUESSAN

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article