Opposition/Des partis unifiés voit le jour Bamba Moriféré : «Si l’on y prend garde, la Côte d’Ivoire peut également retourner vers une espèce de parti unique »

Publié le par patricknguessan

S’unir pour mieux représenter l’opposition. C’est le projet du Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (Rpci), dirigé par le professeur Bamba Moriféré

Le professeur Bamba Moriféré a été élu à l’unanimité, le samedi 25mars à Abidjan, président d’un nouveau parti dénommé Rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire (Rpci), lors d’un congrès constitutif organisé  au Plateau. Pr Bamba Moriféré a indiqué que le Rpci est un parti unifié de gauche démocratique et non une coalition, soutenant que la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui a besoin d’une gauche rassemblée pour le progrès et le socialisme. «Si l’on y prend garde, la Côte d’Ivoire peut également retourner vers une espèce de parti unique. Quand on voit aujourd’hui sur l’échiquier comment les grands partis que sont le Rassemblement des républicains de Côte d'Ivoire (Rdr) ou le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci) sont déjà coalisés,  la nécessité du parti unifié s’explique par le fait que ce sont précisément ces partis-là qui ont lutté pour le multipartisme et qu’en l’absence de ces partis, ces acquis peuvent disparaître »., a-t- il précisé.  Selon Bamba Moriféré, le Rpci entend se battre pour l’alternance démocratique qui doit se faire uniquement par les urnes. Le Rpci est composé de l’Union des sociaux démocrates (Usd) de Jérôme Climanlo et le parti pour le progrès et le socialisme (Pps) de Moriféré Bamba.  Le président du Rpci a été  un compagnon de lutte et ami proche de l'ancien président Laurent Gbagbo, il s'en était détaché au début des années 2000. Le nouveau parti compte lutter également pour qu’il y ait des élections démocratiques, un scrutin juste et égal. Le président du RPCI a dit la volonté de son parti d’apporter sa contribution à la reconstruction et à la renaissance de la Côte d’Ivoire sur les bases de l’égalité, de la justice et de l’impartialité. Le professeur Bamba a tenu à souligner que le Rpci n’est pas un parti qui fera de l’opposition systématique voyant tout en noir, mais plutôt un groupe prêt à applaudir le pouvoir s’il pose des actes positifs. Le rassemblement du peuple de Côte d’Ivoire regroupe en son sein des démocrates, des cadres, des humanistes, des citadins ou ruraux favorables à la démocratie et à l’unité nationale, sans distinction de croyance religieuse ou philosophique. Pour l’instant, seuls deux partis sont officiellement représentés. Ce n’est pas un problème pour Bamba Moriféré. Le président du Rpci et militant de gauche de la première heure est convaincu de la légitimité de son entreprise. Le secrétaire général du RPCI, maître Jérôme Climanlo Coulibaly souhaite repenser la manière dont on fait la politique en Côte d’Ivoire et oublier l’ethnocentrisme : « Aujourd’hui le débat n’est plus idéologique. Le débat est "je suis du Nord, je suis de l’Ouest". On appartient à un parti politique parce que ce parti est dirigé par quelqu’un de chez moi. L’ethnie a pris le pas sur toutes les autres valeurs. Si on reste à considérer toujours nos origines de départ, nous ne pourrons jamais construire la nation ivoirienne ».Les municipales auront lieu dans quelques semaines. Un premier test pour le tout nouveau parti.

Patrick N’GUESSAN

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article