Interview de Me Jean Serges GBOUGNON(Avocat de Gbagbo) 18 juin à la CPI: La "relaxe", "c’est la seule chose que Gbagbo mérite" (Me Gbougnon)

Publié le par patricknguessan

Me Jean Serges Gbougnon, membre du collectif des avocats de l’ancien président ivoirien, Laurent Gbagbo et assure que son client "mérite" d’être relaxé à l’issue de l’audience de confirmation des charges prévue le 18 juin à la Cour pénale internationale (Cpi), estimant les éléments de preuves reçus "ne sont rien", dans un entretien avec ALERTE INFO quelques heures avant départ pour la Haye.

L’audience de confirmation des charges contre M. Gbagbo aura lieu le 18 juin. Le document produit par Ocampo a été rendu public. Est-ce que ces charges peuvent-elles aboutir à la condamnation de votre client ?

Je suis avocat de la défense. Ma position est que les charges ne seront pas retenues contre lui. C’est la position normale d’un avocat. Mais je pense objectivement que d’un point de vue juridique que les charges ne sont pas fondées. C’est ce que nous avons défendu depuis le début et c’est ce que nous allons défendre. Nous allons démontrer que M. Laurent Gbagbo n’a jamais fait ce qu’on lui reproche, d’un point de vue factuel et d’un point de vue juridique.

Dans le document d’Ocampo, il y a des faits qui ont été évoqués qui paraissent quand évidents, comme le blocus du Golf Hôtel…

Souffrez que je ne donne pas de détail sur notre stratégie de défense. Le bureau du procureur a soulevé un certain nombre de faits. Quand il va développer ses arguments, ne vous inquiéter pas, nous avons les moyens de nous défendre.

Vous avez reçu les preuves depuis le 16 mai !

Nous allons nous atteler à démontrer que ces preuves ne sont rien. Je vous rassure, nous ferons notre travail. De toutes les façons, j’ai un point de vue partisan puisque je suis avocat d’une des parties.

Quel est l’état d’esprit de vous avocats de la défense au regard des charges et les éléments de preuves que vous avez reçus?

Nous sommes sereins. Nous avons travaillé et nous continuons de travailler sur les preuves qui nous ont été communiquées.

La défense avait remis en cause la compétence de la Cpi à juger M. Gbagbo. Votre action peut-elle avoir une incidence sur la suite du procès ?

Ça aura forcément une incidence. Dans tous les cas, nous avons déposé ce que nous appelons une demande d’incompétence. Nous estimons que la Cpi pour des raisons juridiques n’a pas compétence pour juger Laurent Gbagbo. C’est une demande d’incompétence à laquelle la cour répondra forcément. Peut-être qu’elle va la joindre au fond pour statuer sur tout.

L’ancien président libérien, Charles Taylor a été condamné à 50 ans de prison. C’est la condamnation d’un premier chef d’Etat africain par une juridiction internationale. Est-ce qu’elle peut influencer le dossier Gbagbo ?

Aucune incidence. C’est deux personnalités différentes. C’est deux dossiers carrément différents. Ça n’aura aucune incidence ni sur notre client ni sur la cour. On juge des faits.

Des Ivoiriens, des amis et des parents de M. Gbagbo espèrent certainement une remise en liberté après ce qui va se passer le 18 juin. Qu’est-ce que vous avez à leur dire ?

Que chacun garde la foi! Les avocats qui ont été choisis par Laurent Gbagbo sont en train de faire leur travail dans la sérénité sans beaucoup de bruits. Nous espérons tous avec eux que la décision qui sera rendue après le 18 juin sera satisfaisante aussi bien pour la défense que pour ceux qui ont d’admiration pour Laurent Gbagbo.

Est-ce que vous avez l’impression que votre client est un détenu politique ?

La Cpi jusqu’à preuve de contraire est une institution judiciaire. J’essaie de me convaincre que c’est un dossier purement juridique. Maintenant, s’il a des relents politiques, je ne sais pas.

Le procès peut durer combien de jours ?

Théoriquement, il paraît que ça va durer 10 jours. Je n’en ai pas la certitude. Si les charges sont confirmées, le procès dans son ensemble peut durer des années. J’espère tout simplement que notre client sera purement et simplement relaxé à l’issue du procès. Que justice soit rendue à ce Monsieur là. Je pense que c’est la seule chose qu’il mérite.

[Source ALERTE INFO]

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article