Convention du Fpi :3000 personnes attendues

Publié le par patricknguessan

adn CNRDLe Front populaire ivoirien(Fpi) organise la session 2012 de sa 3ème  convention le dimanche 29 avril à Abidjan sous le thème «Quel FPI pour la reconquête des droits et libertés démocratiques ?"

En prélude à cette cérémonie, le président du comité d’organisation de la convention, Alphonse Douati a animé une conférence de presse à l’ex QG du candidat de la Lmp à Cocody-Attoban. En effet, c’est le 25 février au cours de sa session ordinaire tenue dans les locaux du Cnrd à Cocody que le comité central du Fpi a décidé de la convocation  de cet organe central qui est la convention pour la  session ordinaire 2012. Conformément à l’article 33 des statuts et à l’article 09 du règlement intérieur du Fpi. Selon  le président du comité d’organisation,  cette convention se tient dans un contexte particulièrement sensible non seulement pour le Fpi mais aussi pour toute la Côte d’Ivoire : le fondateur du parti, le président Laurent Gbagbo est  en prison à la Haye (Pays-Bas) devant la Cpi, le président du Fpi, Pascal Affi N’guessan  en prison  du Nord. «Car malgré toutes ces entraves, le Fpi a su rebondir en convoquant un comité central extraordinaire qui, le 23 juillet 2011 a mis en place une Direction intérimaire dirigée comme chacun de vous le sait,  par le camarade Miaka Ourétto qui anime aujourd’hui notre grand parti. Alors question ! Qu’est ce qui justifie la tenue d’une convention dans un tel contexte ? ». A en croire à M. Douati, cette convention  tire son essence de la nécessité pour le comité de rendre compte de son acte et des activités qu’il a menées à mi-parcours. Ensuite, avec les évènements douloureux que le parti et la Côte d’Ivoire a vécu,  les membres de la direction et de la base veulent se retrouver dans une plateforme statutaire pour échanger et se donner les « nouvelles ». « Enfin, en toute chose, il faut marquer un petit temps d’arrêt pour s’interroger avant de repartir en puissance.  L’objectif majeur de cette convention est de renforcer la mobilisation politique du Fpi pour la reconquête des droits et libertés démocratiques,  passage obligé pour la reconquête démocratique du pouvoir d’Etat. La convention attend 3000 membres statutaires issus du comité central, du secrétariat général, de la Jfpi, de l’Ofpi et autres. Mais il est ouvert à tout militant du FPI qui, sans être membre statutaire sera un observateur avisé de cet évènement historique. Répondant à une question d’un journaliste, Alphonse Douati a révélé que plusieurs demandes de visite de « leurs camarades » emprisonnés au nord ont été refusées par la justice. «La direction intérimaire actuelle du Fpi dirigée par le camarade Miaka Ouretto a saisi plus de cinq (5) fois la justice ivoirienne pour être autorisée à rendre visite à nos camarades détenus. La dernière demande remonte au 22 mars dernier. Qu’est ce qu’on nous répond. Pour ceux là, il ne faut que des parents biologiques. Seuls les parents biologiques peuvent leur rendre visite», a regretté le ministre Alphonse Douati

PATRICK N’GUESSAN

Commenter cet article