Contentieux électoral Wodié tranche cette semaine

Publié le par patricknguessan

Plus de 50 jours après les élections législatives, les résultats définitifs ne sont pas encore rendus publics. Le Conseil constitutionnel statue toujours sur les requêtes en annulation formulées par des candidats mécontents. Actuellement, personne ne sait exactement qui a gagné ce scrutin. Le 22 décembre, le Conseil a invité une cinquantaine de députés déclarés élus par la Cei dans trente-huit circonscriptions électorales à se présenter devant ses «enquêteurs», pour faire la lumière sur certains faits qu’il jugeait obscurs. À Bouaké, par exemple, où la liste du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) et les deux autres listes indépendantes déclarées perdantes ont toutes déposé des recours et dénoncé de « nombreux cas de fraudes », une déléguée de la Cei agressée physiquement par des militants supposés du Rassemblement des républicains (Rdr) a été appelée à témoigner par le Conseil constitutionnel. Les réclamations visent tous les partis politiques, et même des indépendants. Les élections d’au moins trois ministres sont contestées : celles du ministre de l’Industrie, Dosso Moussa (cadre des Forces nouvelles, candidat Rdr), des Ressources animales et halieutiques, Kobenan Kouassi Adjoumani (Pdci), et des Eaux et Forêts, Clément Nabo Bouéka (Rdr), respectivement élus à Mankono (Nord), à Tanda (Est) et à San Pedro (Sud-ouest). À Attécoubé, c’est l’élection d’un commandant des Forces républicaines de la Côte d'Ivoire (Frci) non démobilisé, selon ses détracteurs, qui est contestée. À Cocody, la liste conduite par la plus jeune élue, Yasmina Ouégnin (Pdci), est aussi contestée par la liste du Rdr. Selon nos sources, Francis Wodié prend très au sérieux ces recours qui constituent pour lui un véritable test de crédibilité. Selon des sources bien introduites, les jours qui viennent seront décisifs  pour l’institution que dirige l’ancien président du Pit, qui sera sous les feux des projecteurs. Dans le mois de février, le Conseil constitutionnel va valider les résultats des élections législatives proclamés par la Cei. Notre source au sein du Conseil n’a pas indiqué le jour exact de la validation des résultats, mais le président Francis Wodié tranchera, cette semaine, les contentieux électoraux. Les  254 députés élus sauront leur sort. Il n’y aura pas trop de surprises concernant ces recours, selon notre informateur. Le reste, c’est top secret! Après la validation ou non  des résultats, les élections seront reprises dans certaines localités. Enfin suivra la certification des résultats par le représentant  spécial du secrétaire général de l’Onu pour la Côte d’Ivoire, Albert Koenders.

Patrick N'Guessan

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article