Conduite du processus électoral: La Cei fait son autocritique à Bassam

Publié le par patricknguessan

Après la double consultation électorale (Présidentielle et législative), la commission électorale indépendante(Cei) organise un atelier d’évaluation interne du processus électorale de sortie de crise les 18 et 20 avril à Grand-Bassam.

Pendant deux jours, la Commission électorale indépendante (Cei) et les partenaires au développement vont marquer le pas pour une réflexion interne. Objectif : analyser sereinement les actions menées pour organiser les deux tours de la présidentielle, ainsi que les législatives du 11 décembre 2011 et les partielles du 22 février. Qu’est-ce qui n’a pas marché ou pas ? Telle sera la question fondamentale de cet atelier. A la sortie de ce séminaire, les recommandations seront faites pour améliorer le système électoral et consolider la démocratie en Côte d’Ivoire. Le président de la Cei, Youssouf Bakayoko a déclaré, à l’ouverture de l’atelier, que le contexte politique a été difficile pendant l’organisation des élections de sortie de crise. Selon lui, une victoire a été remportée, parce que la Cei est parvenue à maintenir ses exigences de doter la Côte d’Ivoire d’un président démocratiquement élu et d’une institution, à savoir l’Assemblée nationale. ‘‘La Cei travaille en toute quiétude, n’en déplaise aux professionnels de l’incertitude’’, a déclaré le président de la Cei. Avant d’ajouter que la tâche de la Cei est loin d’être terminée. A en croire au président de la Cei, il reste à organiser les élections municipales et les régionales. ‘‘Notre tâche est loin d’être achevée. Nous nous attelons à l’organisation des élections municipales et régionales’’, a précisé Youssouf Bakayoko. Ce séminaire a été possible grâce à l’apport de la Fondation internationale pour les systèmes électoraux (Ifes). Son directeur pays, Corneille Nangaa a noté que cette action vise à d’améliorer les qualités de la Cei.

PATRICK N’GUESSAN

Publié dans POLITIQUE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article