Bédié appelle Ouattara à honorer sa promesse de l'entre-deux tours de la présidentielle

Publié le par patricknguessan

Des vœux tardifs en Côte d’Ivoire ce mercredi 8 février à Abidjan. Ce sont ceux du PDCI ( Parti démocratique de Côte d'Ivoire) à son président, Henri Konan Bédié. Même si ce n’est pas encore une véritable crise la formation politique créée par feu Félix Houphouët-Boigny traverse une sérieuse période de tensions. En quelques phrases, Henri Konan Bédié a tenté de galvaniser les militants.

Le PDCI avait besoin de ces vœux pour se ressouder, le temps des retrouvailles de tous les responsables du parti. La parole de son leader et ancien chef d’Etat était attendue. Le plus vieux parti de Côte d’Ivoire est toujours en plein doute, après les résultats mitigés aux législatives du 11 décembre dernier. Deuxième, mais loin derrière son allié, le RDR du président Ouattara, le parti d’Henri Konan Bédié va bientôt préparer son autocritique.

Le bureau politique va bientôt se réunir pour analyser les échecs successifs à l’élection présidentielle et aux législatives. Celui que l’on surnomme le « Sphinx de Daoukro » a été religieusement écouté ce mercredi par tous les membres de son parti réunis à Cocody. Le président du directoire du RHDP, le Rassemblement des Houphouétistes pour la démocratie et la paix, est revenu sur le bien fondé de cette alliance qui, selon lui, a permis l’arrivée au pouvoir d’Alassane Ouattara lors de la présidentielle d’octobre-novembre 2010 et surtout le départ de Laurent Gbagbo et des refondateurs.

Mais « des petits réglages doivent être effectués, pour un meilleur fonctionnement de notre alliance ». La phrase d’Henri Konan Bédié a été très applaudie. Le PDCI souhaiterait que le président Ouattara nomme un Premier ministre issu de ses rangs lors du prochain remaniement, pour ainsi honorer une promesse faite entre les deux tours de la présidentielle de 2010.
Source: RFI

Commenter cet article