Augmentation des frais d’inscription dans les universités publiques ivoiriennes : Un parti politique propose 10000 FCFA

Publié le par patricknguessan

La Jeunesse Démocratique et Citoyen (JDCY) a appris à travers la presse  que les frais d’inscription à l’université sont passés de six milles francs (6 000f CFA) à cent milles francs (100 000 , 200 000, 300 000 f CFA) selon les niveaux. La JDCY est consciente que la situation militaro politique dans laquelle se trouve pays est propice à la prise de décisions impopulaires et difficiles à comprendre. Ce fut le cas des frais de préinscription dans les universités et grandes école privées avant même l’examen du BAC.

Toutefois, la JDCY voudrait  attirer l’attention du gouvernement sur le fait que la pauvreté gagne du terrain chaque jour en Côte d’Ivoire. La crise postélectorale et les licenciements en cascade qui en ont suivi et qui continuent, la destruction des petites entreprises et autres petits commerces,  sans compter les exiles forcés ou volontaires,  ont plongé des millions d’ivoiriens dans la misère totale.

Aussi la Jeunesse Démocratique et Citoyenne s’était-elle réjouie de l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE. La jeunesse de Cote d’Ivoire, faut – il le rappeler, a consenti d’énormes sacrifices pour qu’on en arrive à ce stade.

Nous avions pensé que la presque suppression  de la dette extérieure de notre pays permettrait à l’Etat de faire face aux besoins de formation et d’emploi des jeunes afin de soulager les familles en détresse.

Cette décision vient mettre fin à ce rêve légitime.

Nous espérons qu’il s’agit là d’un moyen de détourner le regard des jeunes des tueries à répétition à l’ouest, pour le plonger dans l’ambiance de  la rentrée universitaire ;  ou encore une façon de créer la polémique en attendant que le Chef de l’Etat ne revienne au pays pour fixer le véritable montant qui, nous le souhaitons vivement, ne devrait pas excéder la somme de  10 000 F CFA , au regard des  souffrances que vivent les  populations.

La Jeunesse Démocratiques et Citoyenne continue de croire que ces populations, en particulier les jeunes,  seront les bénéficiaires des solutions promises.    

 

Pour la JDCY

Le Président par intérim

Serge Emile ALEBA

Commenter cet article