Audience du Premier ministre / Augustin Mian (S G de la Fesci) : «Les étudiants ne servirons la déstabilisation du pays»

Publié le par patricknguessan

Le plus grand syndicat des élèves et étudiants de Côte d’Ivoire a échangé avec le Premier ministre, Me Jeannot Kouadio-Ahoussou, à la Primature, au Plateau. Le secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (Fesci), Augustin Mian et ses collaborateurs ont eu une séance de travail de plus de deux heures avec le directeur de cabinet du Premier ministre, Narcisse Pierre Kouadio N'Dri, et celui du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. A en croire le secrétaire général de la Fesci, les échanges ont porté sur la prochaine rentrée universitaire fixée au 3 septembre. «Nous sommes venus rencontrer le Premier ministre pour échanger avec lui sur la question de l’école, de la sécurité des élèves et étudiants. Il faut retenir que le Premier ministre nous a donné l’assurance que nos amis, qui sont à l’extérieur et à l’intérieur du pays, peuvent regagner la Côte d’Ivoire », a estimé Augustin Mian. Ensuite, il a annoncé que son organisation va se retrouver pour réfléchir pour faire des propositions au gouvernement, afin que la rentrée se passe dans de très bonnes conditions. «Nous avons demandé et obtenu l’organisation d’un séminaire pour préparer la rentrée universitaire. Nous avons toute l’assurance de la Primature. Nous retournons nous mettre au travail. Pour revenir avec des propositions concrètes»,  a-t-il déclaré à la fin de l’audience. Avant la rentrée scolaire, une équipe mixte composée de la Primature et des responsables de la Primature va aller vers les étudiants en dehors de la Côte d’Ivoire pour les encourager à regagner leur pays. « C’est ensemble que nous allons reprendre le chemin de l’école », a souhaité le secrétaire général de la Fesci, Augustin Mian alias ‘’Général Manu Congo’’. Toutefois, il a  rassuré le Premier ministre que la Fesci ne s’associera pas à un projet de déstabilisation de la Côte d’Ivoire. «Nous avons rassuré le Premier ministre que ces derniers temps nous entendons beaucoup de choses. Les élèves et étudiants ne sont pas là pour servir de cheville ouvrière  à quelques projets de déstabilisation de la Côte d’Ivoire», a-t-il affirmé.

Des hommes d’affaires turcs apportent leur soutien à Kouadio-Ahoussou

Depuis l’arrivée du président de la République, Alassane Ouattara, au pouvoir, la Côte d’Ivoire est devenue une destination prisée pour les investisseurs étrangers. Ils se bousculent pour obtenir une audience afin d’avoir l’aval du pouvoir pour mener leurs actions. Le mercredi 15 mai, un groupe d’opérateurs turc est allé informer le Premier ministre, Me Jeannot Kouadio-Ahoussou, des actions qu’ils vont mener en Côte d’Ivoire. «Nous sommes à notre 4ème visite. Nous voulons participer à la reconstruction post crise. Nous avons fait venir le Président directeur général (PDG) de Engroup, une structure spécialisée dans plusieurs domaines d’activités, notamment, la construction dite accélérée des maisons, dans l’énergie et le pétrole. On ne peut pas entreprendre ces grands projets sans en informer les premiers responsables du pays. Plusieurs entreprises Turques seront  en Côte d’Ivoire très prochainement », a noté  Narcisse Dozo, membre de la délégation. Poursuivant ses propos, il a annoncé l’organisation d’une journée ivoiro-turque «pour d’échanger sur les différentes expériences des grandes entreprises turques qui ont une technologie de pointe ». Le PDG du groupe  turc, Ercan Engin, conduisait la délégation.

La Corée veut partager son expérience avec la Côte d’Ivoire

Le Premier ministre s’est aussi entretenu avec l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Corée en Côte d’Ivoire, Sung-Yol Suhr. « Nous voulons développer notre coopération bilatérale et surtout nous avons parlé du développement du secteur agricole dans lequel la Corée souhaite  partager son expérience. Sans compter le développement économique, où la Côte d’Ivoire veut emboîter le pas à la Corée, qui s’est engagée en tant que pays très pauvre, pour arriver, en 50 ans, au niveau d’un pays développé. Le Premier ministre a souhaité qu’on puisse partager notre  expérience de développement économique avec la Côte d’Ivoire », a dit le diplomate coréen. Il a révélé à la presse que deux ministres ivoiriens (Ressources halieutiques et des Eaux et Forêts) participent àl’exposition universelle en Corée. «Nous pensons que c’est une très bonne occasion de faire connaître la Côte d’Ivoire en Corée, et aussi d’annoncer le retour de la Côte d’Ivoire sur le plan international», a-t-il souligné.

PATRICK N’GUESSAN

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article