Abobo – Des ex-combattants volontaires restituent leurs armes de guerre

Publié le par patricknguessan

Plusieurs centaines d’ex-combattants qui étaient engagés dans les affrontements armés durant la crise ivoirienne ont procédé mercredi à Abobo (nord d’ Abidjan) à la restitution de leurs armes et munitions.

En file indienne, ces jeunes ont tour à tour déposé des kalachnikov, des fusils d’assaut, des roquettes, des grenades, des munitions et autres types d’armes sous le regard des responsables de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères (COMNAT), des agents des forces de sécurité ivoiriennes et des Casques bleus de l’ONU.

Selon le secrétaire de la sous-commission de la COMNAT, le commissaire de police Léon Djokouéhi, l’organisation de cette cérémonie de dépôt volontaire d’armes et de munitions fait suite à une campagne de sensibilisation à l’endroit des jeunes ex- belligérants afin qu’ils s’inscrivent dans le processus de paix en cours dans le pays.

« Le succès de l’opération rejaillira sur la paix à Abidjan et permettra de forger un environnement plus sécurisé », a estimé M. Djokouéhi.

« Il y a encore beaucoup d’armes en circulation, et nous invitons tous les habitants de la commune à s’associer à ces séances de dépôt qui dureront deux jours », a-t-il précisé, assurant que tout a été mis en uvre pour mettre les candidats au dépôt en confiance.

Le représentant de la division Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’ Ivoire (ONUCI) Florent Morieux a exprimé l’engagement de la structure à appuyer le processus de paix et de réconciliation en Côte d’Ivoire.

La cérémonie de dépôt volontaire d’armes à Abobo a été précédée des semaines plus tôt d’autres cérémonies à Attécoubé (centre d’ Abidjan) et à Daloa (centre-ouest) où d’autres groupes d’ ex- combattants se sont présentés avec leur arsenal de combat pour les restituer.

A travers la COMNAT, le gouvernement ivoirien entend réaliser un désarmement au service d’une paix durable dans le pays qui a été « fortement » secoué par des crises socio-politiques successives qui ont donné lieu à des affrontements armés.

Xinhuanet

……..

 

Publié dans POLITIQUE

Commenter cet article